Relâcher un hérisson dans son jardin

Nous sommes régulièrement à la recherche d’endroits en Valais pour libérer les hérissons après les avoir soignés. Ils ne peuvent pas toujours être relâchés d’où ils viennent. Et on ne leur rend pas leur liberté dans n’importe quelles conditions.

Vous comprendrez aisément que nous avons passé des heures à les soigner, les nourrir, les biberonner … par conséquent nous voulons également leur offrir un avenir. Alors oui nous sommes exigeantes, mais peut-être que votre jardin correspond ?

  • Vous êtes loin des grandes routes.
  • Vous n’êtes pas entouré de terrains de culture avec machines agricoles et pesticides à profusion.
  • Pas de piscine sans protection dans les environs.
  • Votre voisin n’enclenche pas sa tondeuse robot la nuit ou ne répand pas du poison anti-limaces.
  • Vous n’avez pas un blaireau qui a élu domicile près de chez vous.
  • Vous habitez à une altitude de max 1100 m.

Votre jardin correspond jusqu’à là ? Génial…  alors si vous avez un jardin avec des arbustes, des plantes, des feuilles sous les haies, c’est super.. si en plus il y a un tas de bois ou un compost, un potager….c’est le paradis… il s’occupera de vos nuisibles contre l’assurance d’un gîte et du couvert….

Prenez vite connaissance de notre fiche ci-dessous et si l’aventure vous tente, vous pouvez remplir le formulaire que vous trouverez en bas de page, puis nous l’envoyer par mail à : tombapic.valais@gmail.com ou à notre adresse postale : Association Tompabic c/o Sandrine Joly-rue de la Combe 7-1957 Ardon.

Un tout grand merci pour votre aide !

INSTRUCTIONS POUR RELÂCHER LES HERISSONS :

Pour garantir au maximum la réussite de la remise en liberté de nos amis piquants dans votre jardin, merci de bien vouloir suivre les instructions suivantes :

Matériel à avoir :

  • un enclos (selon nos possibilités, en prêt). En bois, en fer, en polyester ou en grillage solide car souple ils passent dessous, avec également une protection sur le dessus (car ils grimpent très bien les grillages.) Il doit être également sécurisé tout autour avec des pierres des cailloux car ils creusent et se faufilent dans des petits espaces. Une partie de l’enclos devra être à l’abri de la pluie pour protéger la cabane et la nourriture.
  • une cabane par hérisson (en bois, en sagex) avec si possible le couloir anti-fouine en S. (Plan disponible au chapitre : comment les aider toute l’année). 

La cabane doit être protégée du vent, de la pluie et du soleil.

  • des feuilles, du papier journal pour remplir la cabane (à mettre régulièrement).
  • de la nourriture à mettre tous les soirs (croquettes chats au poulet, mousse ou pâtée chat au poulet, un bout de fruit comme pastèque, melon, banane. Comme friandise et pour les entraîner à chercher de la nourriture, cachez des vers déshydratés (Landi moins cher). En petite quantité = 1 C.S par hérisson une fois par semaine. 
  • A boire uniquement de l’eau. Jamais de lait ni de produits laitiers, pas de pain.
  • (En été, une soucoupe plate peu profonde avec un peu d’eau pour se rafraichir est appréciée).

ON NE RELÂCHE PAS LORSQU’IL NEIGE OU GÊLE !!

Pour un hérisson adulte soigné pendant plusieurs mois, qui vient de votre jardin et remis au même endroit : une semaine d’enclos pour lui faire reprendre ses habitudes.

Pour un hérisson adulte relâché à un endroit différent de son origine : 10 jours à 2 semaines d’enclos.

Pour les bébés orphelins : il faudra 2 (3) semaines d’enclos, un minimum de 450-500 gr de poids en été, 700 gr min en automne ou hiver, la certitude qu’ils savent faire leur nid, fouiller pour se nourrir, (cachez régulièrement de la nourriture sous un tas de feuilles par ex) et qu’ils ne sortent pas de la cabane de jour. Bien surveiller, surtout les premiers jours, qu’ils ne restent pas dehors de leur cabane pendant la journée. Si c’est le cas, il faut les rentrer. En général c’est vite réglé, 2-3 jours. Ne pas relâcher un hérisson qui reste dehors la journée ou qui ne fouille pas pour chercher la nourriture, nous appeler.

En enclos, les nourrir exclusivement le soir, vous pouvez juste laisser l’eau toute la journée.

Une fois le délai passé, et que tout est parfait (ok nid-nourriture, selles normales, pas de traces vertes dedans, pas de puces ou de tiques) vous pourrez ouvrir la porte de l’enclos une nuit.

Continuez de nourrir même si rien de bouge.

Après 10 jours, vous pouvez (si vous voulez), enlever l’enclos, mais la cabane reste à la même place, si possible un peu cachée. (Toujours l’entrée à l’abri du vent et de la pluie) 

Merci de bien vouloir laisser au moins des croquettes et de l’eau tout au long de l’année, même en hiver car même s’ils hibernent, ils se réveillent régulièrement pour refaire des réserves.

Quand vos reverrez votre hérisson, pensez à le peser voir si tout va bien, le noter sur la fiche, le repeindre si besoin, et le vermifuger avec une pipette d’Advocat 40 chats, idéalement en automne et au printemps. 

%d blogueurs aiment cette page :